HISTORIQUE

Fondé en 1965, le Camp Le Manoir est situé dans la magnifique région de Charlevoix. Au pied des montagnes et au sommet de la Grande Côte, le domaine seigneurial s'étend sur plus d'un kilomètre.

C'est dans un vieux manoir datant de l'époque du régime seigneurial que naît le Camp Le Manoir. En effet, notre manoir fut construit en 1810 sous la gouverne du seigneur Pierre de Sales Laterrière. Plusieurs seigneurs se sont ensuite succédé avant de faire place en 1947 aux Frères du Sacré-Cœur.

D'abord utilisé comme juvénat pour la communauté, il devient le Camp Le Manoir quelques années plus tard. C'est à l'été 1965 que le camp accueille ses premiers groupes de campeurs. Le domaine seigneurial a gardé toute sa splendeur et sa richesse historique.

Tout au long du camp, le jeune campeur découvre petit à petit les valeurs et les coutumes de l'époque en passant les épreuves qui le mèneront à la conquête du titre le plus convoité, celui de grand chevalier de la seigneurie.

En effet, une série d'épreuves, à travers lesquelles nous lui rappelons le sens historique, permettront au campeur de devenir tour à tour Page du seigneur, Censitaire, Écuyer, Chevalier et même Baron de la seigneurie. C'est parmi les chevaliers que se fait l'élection d'un nouveau seigneur qui établira sa seigneurie au camp de l'année suivante.

    

Le campeur qui est élu seigneur reçoit un magnifique trophée qu'il apporte chez lui pour toute l'année. Ce trophée garde en mémoire les différents seigneurs qui se sont succédé depuis les débuts de la seigneurie jusqu'à nos jours. Lorsqu'il vient au camp l'année suivante, son camp lui est offert gratuitement. Tout au long du camp, le seigneur préside différents événements comme l'ouverture officielle du camp, la réception des campeurs aux titres chevaleresques.

Le seigneur a son costume de l'époque et porte une épée à la ceinture. Épée avec laquelle il conférera de façon officielle le titre de noblesse à chacun des campeurs qui aura franchi les différentes épreuves de bravoure, d'habileté, de courage, de patience, de ténacité, etc.

C'est à la toute dernière journée du camp, la journée "seigneuriale", que le seigneur atteint le sommet de son rang de noblesse. Arrivé en limousine et accompagné de gardes du corps, il fait son entrée triomphale en son domaine seigneurial où tous les fidèles sujets placés en haie d'honneur l'acclament et le saluent respectueusement. Après quelques discours protocolaires, il entre en son manoir. C'est dans l'après-midi qu'a lieu la cérémonie majestueuse de l'adoubement des chevaliers. Musique, chorégraphie, porte-étendards, tout y est pour entrer dans le rêve de cette journée féerique. Tout le monde porte un costume de l'époque pour cette journée.

Gloire éphémère, me direz-vous, puisque c'est au soir de cette grande journée que le seigneur fera la transmission de ses pouvoirs et honneurs à son successeur qui siégera à sa place au camp de l'année suivante.

Il ne faudrait pas oublier de vous parler du mythe qui entoure la mort de Pierre de Sales Laterrière. En effet, l'histoire raconte que ce seigneur aimait tellement son domaine qu'après sa mort il décida de continuer de venir hanter sa seigneurie. Il ne faudrait donc pas vous surprendre, si vous venez nous visiter, de peut-être le voir apparaître. Les campeurs l'ont surnommé l'esprit du seigneur!

Bien que plusieurs soient sceptiques, personne n'a jamais réussi à lui mettre la main dessus malgré de nombreuses apparitions.